ACTION

INTERNATIONAL

Formation de jeunes Egyptiennes aux métiers de l’énergie

26-Mar-2018
DonnerPlus d'info

Avec plus de 92 millions d'habitants en 2017, l'Egypte est le troisième pays le plus peuplé d'Afrique, derrière le Nigéria et l’Ethiopie. En cinquante ans, la population du pays a été multipliée par 3,5. Cette démographie galopante entraîne de nombreuses complications telles que le manque de logements, d’infrastructures, d’écoles et d’emplois, sans compter l’augmentation du coût de la vie.

Près d’un jeune sur trois est au chômage. Pour les filles, le taux monte à une jeune sur deux. Pourtant, de nombreuses opportunités existent, notamment dans le secteur de l’électricité et des énergies renouvelables.

Motivée par ces débouchés économiques, l’ONG de solidarité internationale IECD s’est engagée à former des jeunes, garçons et filles, de la région du Caire et d’Alexandrie, aux métiers de l’électricité et de l’énergie.

Avec le soutien de la Fondation ELLE, l’IECD souhaite déployer son action au sein du lycée pour filles El Wardeyan. Cette école publique propose depuis 1990 des formations techniques aux jeunes filles de 14 à 18 ans, issues de milieux défavorisés et vivant pour la plupart dans la banlieue d’Alexandrie.

En trois ans, le projet bénéficiera à 500 étudiantes, mais également aux 24 professeurs du lycée partenaire, parmi lesquels 16 femmes professeures, qui enseignent les matières techniques et générales. Le référentiel pédagogique sera entièrement revu avec le concours des entreprises du secteur ; les équipements du lycée seront rénovés et modernisés.

Enfin, un vrai réseau entre les étudiants, le lycée et les entreprises, verra le jour. Une passerelle qui permettra aux filles de rejoindre plus facilement le marché du travail après leur diplôme.

En Egypte, bien que beaucoup de jeunes filles se marient jeunes et peuvent être contraintes à rester au foyer, nombreuses sont celles qui souhaitent un emploi qualifié, des revenus, une autonomie. Avec ce projet, la Fondation ELLE et IECD s’associent pour donner à ces jeunes femmes les moyens de leur indépendance.

  • Partager: