ACTION

INTERNATIONAL

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO - « Dorcas » : une maison pour se reconstruire

28-Aug-2014
DonnerPlus d'info

Pour la première fois, la Fondation ELLE intervient auprès des femmes victimes de viol comme arme de guerre en République démocratique du Congo, en partenariat avec l’association française Les Ecoles de l’espoir, la Fondation Panzi et le Dr Denis Mukwege. Ce fantastique médecin opère et soigne les femmes « survivantes de violences sexuelles » dans la région de Bukavu, à l’est du Congo, et dénonce, au risque de sa vie, ce dont il est témoin au quotidien.

Très vite, le Dr Mukwege a compris l’urgence de prendre en charge durablement les femmes qui lui étaient référées. La plupart ne peuvent retourner chez elles en toute sécurité. Rejetées par leur famille et par leur communauté, parfois trop faibles pour supporter le voyage, elles se retrouvent hébergées à la Maison Dorcas.

Située à proximité de l’hôpital, la Maison Dorcas est un centre de transit, qui accueille, soigne, accompagne les femmes opérées à Panzi, mais également celles identifiées comme très exposées aux risques de violences sexuelles.

La Maison Dorcas est à la fois un refuge et un lieu d’apprentissage où les pensionnaires reçoivent des cours d’alphabétisation, de mathématiques et de gestion de petites entreprises. A « Dorcas », on forme les femmes pour leur éviter de devoir retourner travailler dans les champs, lieux où elles sont kidnappées pour devenir des esclaves sexuels dans les forêts voisines.

La Fondation ELLE est très fière d’apporter son soutien au formidable travail du Dr Denis Mukgwege qui milite pour que la réparation des femmes ne soit pas que médicale. Soutien psychologique, aide judiciaire et émancipation économique contribuent à une véritable réparation.

  • Partager:

ACTION EN LIEN

Dr Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018

Vendredi 5 octobre 2018, 11 heures ! Une dépêche tombe sur mon téléphone. Nous sommes en réunion avec de grandes entreprises, L’Oréal, Carrefour, Kering, Korian, BNP Paribas, pour travailler sur un programme de sensibilisation aux violences faites aux femmes. J’interromps les …