ACTUALITÉ

Bonne année !

  • 23-Mar-2018
  • Karine Guldemann

C’est à travers le sourire et le doux regard de cette petite fille indienne que je suis très heureuse de vous souhaiter à toutes et tous, de tout cœur, une très belle année 2018.

L’année 2017 a enfin vu la parole des femmes se libérer ! Un peu ! On a mis enfin des mots sur les violences qu’elles subissent.

On s’est indigné, on s’est révolté, on a dénoncé. Enfin, on a commencé à avancer.
Alors, souhaitons que 2018 soit l’année de la vigilance et de la poursuite de notre engagement au nom de toutes celles qui sont sans voix. Ici et ailleurs.

Dans notre monde aujourd’hui, 62 millions de petites filles ne vont toujours pas à l’école.
Le droit à l’éducation est pourtant un droit fondamental, inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. C’est notre raison d’être.

Depuis 13 ans, avec nos partenaires associatifs et les fondations engagées pour les femmes, nous faisons en sorte de changer la donne, de faire bouger les lignes.

Car chaque petite fille, chaque adolescente, chaque femme à qui nous permettons d’accéder au savoir et à l’autonomie est un pas de plus vers un monde meilleur. C’est notre ambition, et elle est juste.

Il y a quelques années, Simone de Beauvoir nous alertait : « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse, pour que les droits des femmes soient remis en question ». C’est exactement çà.
Et c’est malheureusement ce que nous vivons aujourd’hui en de nombreux points du globe.
Tant de conflits, de privations de liberté, de folies à l’encontre des femmes. Nous ne résoudrons pas tout, mais prenons exemple sur le colibri de Pierre Rabhi. Faisons notre part. Et ce sera déjà beaucoup.

Je nous souhaite à tous, en ce début d’année, cette même envie.

Un dernier mot, et c’est ma conviction, s’engager, s’impliquer, donner du sens, c’est essentiel, mais surtout, cela contribue à notre bonheur. C’est une certitude.

© Alan Compton pour act & Help

  • Partager: