ACTUALITÉ

  • home
  • Chine : Les filles vont …

Chine : Les filles vont au-delà des montagnes

  • 26-Jan-2017

Li, Wang, Shi, Meng, Wei, Gun, Pan et Jia vivent dans la région autonome du Guangxi, au sud de la Chine, à 3 000 km de Pékin.

Issues des minorités miao et dong, elles ont grandi dans les montagnes, élevées par une grand-mère, un oncle ou par un autre membre de la famille. Nombreux sont en effet les parents partis en ville, ou à l’étranger, pour une « meilleure situation ».

Ces jeunes filles ont été scolarisées dès l’école primaire, grâce à l’association française Couleurs de Chine, qui parraine chaque année 4 500 enfants, dans plus de 100 villages de la province.

Soutenues par la Fondation ELLE, Li, Wang et les autres sont aujourd’hui étudiantes en licence professionnelle à Rongshui et à Liuzhou, à 4 ou 5 heures de bus de leur village natal.

Au début, elles ont eu du mal à s’adapter à cette nouvelle vie, loin de leur famille et de leur culture. Mais aujourd’hui, elles s’épanouissent pleinement dans leurs études en vue de devenir infirmière, médecin, pharmacienne, institutrice ou encore architecte.

A l’approche du Nouvel An chinois – le 28 janvier, cette année –, elles se préparent à retrouver leurs proches, qu’elles n’ont pas vus depuis l’année dernière. Elles ont hâte de leur annoncer qu’elles ont toutes réussi leur passage en 2e année. Celles qui ont effectué un stage à l’hôpital partageront la fierté d’avoir pratiqué seules des actes médicaux !
Elles mentionneront aussi sûrement les commentaires élogieux de leurs professeurs, qui confirment leur détermination et leur enthousiasme dans les voies qu’elles ont choisies.

Après le diplôme, Gun, Pan et Shi aimeraient rester en ville car « la vie y est plus douce », tandis que Wang, Mei et Jia veulent « rentrer à la maison et participer au développement économique de la région ». Les autres ne savent pas encore.

Peu importe le choix de chacune, les boursières de la Fondation ELLE sont aujourd’hui les premières de leur génération à suivre des études supérieures, et susciteront sans aucun doute de nouvelles vocations.

Chloé Freoa

  • Partager: